lundi 14 décembre 2015

Jean-Olivier Chénier, de médecin à héros



Jean-Olivier Chénier, de médecin à héros - Les Patriotes de Chénier sur Vimeo
  https://archive.org/stream/cihm_05555#page/n3/mode/2up
Voici un extrait de la page 17

 Laurent-Olivier David : Le Héros de Saint-Eustache (pdf)


Un patriote, héros malgré lui:
Jean-Olivier Chénier

Francis Legros (Histoire et Civilisation)
Dans l'histoire du Québec, au début du régime britannique, il y eut plusieurs bouleversements majeurs. Une des périodes les plus marquantes de ces troubles fut la révolte des patriotes de 1837-1838. Aujourd'hui, on pourrait être porté à penser que cette révolution ne fut pas très importante puisqu'elle fut très rapidement mâtée par les troupes anglaises. Pourtant, elle a tout de même marquée profondément son époque. On est souvent porté à oublier les combattants de cette guerre. Cet oubli constitue un terrible manquement à la mémoire historique puisque certains d'entre eux ont justement traversé l’histoire par leurs comportements héroïques. C'est le cas de Jean-Olivier Chénier.  Ce combattant patriote, par son implication dans la révolte de 1837-1838, fut vraiment un héros populaire que l'histoire québécoise aurait intérêt à ne point oublier. Dans ce texte, nous ferons tout d'abord une petite biographie de Jean-Olivier Chénier et ensuite, nous tenterons de cerner en quoi il a marqué son époque.
 Le personnage
C'est dans une famille de cultivateur de Lachine qu'est né Jean-Olivier Chénier. On possède très peu de documentation en rapport avec son enfance mais on peut tout de même présumer qu'il eut une enfance sans histoire. Probablement à cause de son énorme potentiel, le docteur Kimber décide de se charger personnellement de son éducation. Il poursuit de brillantes études au collège de Montréal où il obtînt son diplôme lui permettant de pratiquer la médecine. Après ses études, il s'installe dans la petite localité de Saint-Benoit où il ne tarda pas à se faire une excellente réputation de médecin. Après la mort de son beau-père, également médecin, il déménage à St-Eustache afin de reprendre sa clientèle. Durant cette période, il commence à s'intéresser aux affaires publiques. Dès 1832, il participe à plusieurs actions politiques qui avaient pour but de lutter contre les injustices faites aux Canadiens français. Vers 1836, les troubles commencent à être perceptibles principalement à cause de la publication des 10 résolutions Russell qui, non seulement rejettent les 92 résolutions du Parti patriote de Louis-Joseph Papineau, mais retirent aux politiciens du Bas-Canada le seul droit qu'ils n'aient jamais possédé, c'est-à-dire celui qui empêche le gouverneur d'utiliser le budget sans l'accord de la chambre des représentants. Chénier participa à plusieurs réunions qui avaient pour but de contester ces 10 résolutions jugées absolument inacceptables par les Patriotes. Le 23 octobre 1837, il participa à l'assemblée des six comtés à Saint-Charles. Cette assemblée est considérée comme le point de départ des événements de 1837.

La participation de Chénier aux Rébellions
Les affrontements armés ont commencé vers la mi-novembre. Les Patriotes ont tôt fait de constater leur infériorité face à une armée mieux entraînée, mieux armée et beaucoup plus nombreuse. C'est ainsi que la plupart des batailles furent des victoires anglaises. Certaines de ces batailles sont demeurées tristement célèbres. C'est le cas de la bataille de St-Eustache qui eut lieu le 14 décembre 1837.
Quand les troupes anglaises, composées de quelque 1200 soldats, sont arrivées à St-Eustache, Chénier, devenu commandant en chef suite à la fuite du commandant Amury Girod, se réfugie avec quelque 150 patriotes mal armés dans l'église du village. Même en voyant l'importance des troupes ennemies, il refuse de se rendre et continue à commander la poignée de Patriotes qui lui reste. Après une tentative manquée de pénétrer dans l'église, les soldats anglais décident d'y mettre le feu. Sachant que sa fin approchait, il dit avant de sortir par l'une des fenêtres : “avant d'être tué, j'en tuerai plusieurs!”. Malheureusement, il n'a eu le temps de faire feu qu'une fois puisque à peine quelques secondes après sa sortie, il fut abattu de deux balles en pleine poitrine. On raconte qu'après la fin des hostilités, on aurait ouvert sa poitrine pour ensuite lui arracher le cœur que l'on a promené au bout d'une baïonnette dans le village.

Il peut paraître difficile d’identifier en quoi Jean-Oliver Chénier a marqué son époque. Après tout, on ne peut pas dire qu'il a été le plus important politicien de sa génération. Il a participé à une tentative de révolution mais il ne l'a certes pas provoqué à lui seul. Il n'a pas non plus écrit de grandes œuvres littéraires. Mais est-ce seulement à cela que l'on reconnaît un grand homme? Jean-Olivier Chénier s'est battu en véritable héros durant la révolte des Patriotes. Lui qui, durant une assemblée à Sainte-Scholastique, a promis aux Patriotes “Ce que je dis, je le pense et je le ferai; suivez-moi, et je vous permets de me tuer si jamais vous me voyez fuir” a prouvé que ce n'était pas des paroles en l'air. Il a en effet refusé de se rendre malgré que les forces ennemies soient beaucoup plus nombreuses (150 patriotes mal armées contre 1200 soldats anglais très bien armés). D'ailleurs, les historiens l'appellent l'imbécile et l'entêté ou le héros et le martyr en fonction de leurs idées politiques. N'empêche que Chénier fut un des plus grands héros que le Québec ait jamais connus. À ce titre, son influence sur son époque est absolument indéniable. D'ailleurs, il y a encore aujourd'hui quelques statues à son effigie au Québec. Maigre récompense pour les services qu'il a rendus à son peuple.

On peut ajouter a cela son implication non négligeable dans sphère politique d'avant la révolution. Par son implication dans les débats à partir de 1832, il fût considéré après Papineau comme un des chefs en importance du mouvement patriote. Il était un orateur hors pair qui savait transmettre le feu patriotique aux foules. Ce feu patriotique c'est ce qui le caractérisait. Il était habité d'un tel amour pour ce qui allait devenir plus tard notre Québec tel qu'on le connaît qu'il a donné sa vie afin de le protéger.

Le passé composé, Vol.1, no2 (avril 2000)

© CVM, 2004 
texte: http://www.cvm.qc.ca/encephi/Syllabus/Histoire/Passecompose/Chenierheros.htm


mardi 1 décembre 2015

Conte et légende de chez-nous

Il était une fois au Québec, un peuple qui ne savait pas ce qu'il voulait. Il aurait voulu préserver sa langue, sa culture, son territoire, appliquer ses propres lois, mais aimait beaucoup trop la division. Aucun d'entre eux n’était suffisamment solide pour rester debout et faire face à l'ennemi. Le peuple c'était battu, mais sans l'aide d'un général contre l'état magouilleur, voleur, voué à la corruption, manipuler par derrière, par un grand argentier. Cette terre d'accueil a reçu énormément de nouveaux arrivants au cours des années et jamais les gouvernements n’ont obligé que ces nouveaux arrivants s'intègrent dans la langue commune de ce pays. Après de nombreux essais de liberté, le Québec fût finalement assimilé. L'assimilation fut tellement facile que nous sommes en mesure de croire qu'elle eu été presque volontaire et par le peuple même. Aujourd'hui il n'en reste plus rien. Aujourd'hui le Québec n'existe plus, il est un territoire anglophone dans une plus vaste étendue de terre que l'on appelle encore le Canada. La langue française est une langue folklorique, presqu'une langue morte. Le patrimoine architectural français de cette époque a été majoritairement détruit pour faire place au béton froid sans histoire, sans vie. Les archives envolées en fumée, plus personne ne sait ce qu'il en est arrivé, nous nous devons de nous rappeler des histoires d'un certain Fred Pellerin pour croire qu'avant nous, il y avait un autre peuple ou ne serait-ce que la légende.


Manon Arsenault, je me souviens de mon pays ....

Faire un don

Vous aimez les publications des Patriotes de Chénier, Appuyez-nous en faisant un don,
Le don servira à la promotion de notre histoire par des montages vidéos, montages infographiques. Tirage d'objets en lien avec notre histoire et beaucoup plus. Merci de contribuer à la restauration de la mémoire de nos ancêtres, en la faisant revivre dans notre vie quotidienne.

Les Patriotes de Chénier sur Facebook

Les Patriotes de Chénier sur Facebook
Les patriotes de Chénier sont un regroupement militant composé de jeunes indépendantistes voués à la défense des intérêts du peuple québécois. Nous avons à coeur la mémoire des patriotes de 1837-1838.