vendredi 5 octobre 2012

Sous des Patriotes 1837 Bas-Canada

 
Ce sont les fonds de la Banque du Peuple qui servent à financer
l'Insurrection des Patriotes en 1837-1838.

Elles sont très rares, elles se vendent $50.00 l’unité et plus, tout dépendant de la beauté et $75.00 l’unité et plus pour les 2 sous. 

Ces pièces ont une valeur inestimable. Une personne qui en possède une, devrait la garder comme un souvenir de notre glorieux passé, un trésor national. 

Achetez une de ces pièces à une personne chère par un groupe ou une personne seule, c’est un cadeau chèrement apprécié et personnel.

Des pièces peuvent être vendues $50.00 et plus, mais ces pièces sont limitées, elles se vendent sur la base du premier arrivé, premier servi.
Vous pouvez acheter ces pièces en faisant un mandat-poste au nom de Souveraineté La Solution inc. Avec le bon de commande dûment rempli que vous trouverez dans l'icône Articles à vendre, en indiquant le nom de la pièce et le nombre.
Souveraineté La Solution inc. au 220 rue des Épinettes, Farnham.
Adresse postale: C.P. 313, Cowansville, Québec J2K 3S7
Tél. et télécopieur: 450-293-3562

Mes Prix:
City Bank (1 sou 25$ et 2 sous 40$)
Bank of Montreal (1 sou 30$ et 2 sous 50$)
Quebec Bank (1 sou 30$ et 2 sous 50$)
Banque du Peuple (1 sou 50$ et 2 sous 75$)
Des pièces de monnaie de 1837.
Les quatre noms des banques de l'époque étaient: la City Bank, Montreal Bank, la Banque du Peuple et la Quebec Bank.
La plus grosse banque était nulle autre que la City Bank, les trois autres étaient plus petites mais aussi importantes.
La valeur des pièces de la City Bank varie d'après leur beauté et leur rareté. Pour ce qui est des trois autres banques, l'évaluation des pièces est inversée: sa rareté, sa beauté.


Un peu d'histoire, question de mieux comprendre la valeur de ces pièces.
En 1817, les Montrealers se donnent un nouvel outil d’investissement, la Banque de Montréal. Les Canadiens français font de même en 1834, en ouvrant la Banque du Peuple. À Montréal, le secteur du transport prend de plus en plus d’importance. Le transport du blé du Haut-Canada nécessite la construction du Canal Lachine. 
Bien que l’Angleterre réunifia le Canada en signant l’acte déposé par John Russel le 25 mars 1840, la réunification débutât en 1841, cela même a sorti du marasme financier le Haut-Canada (Ontario) et lui restaura sa ligne de crédit.
one Penny 1852one penny
half pennyhalf penny
Tout ceci grâce au Bas-Canada (Québec), un tiers plus peuplé, c’est-à-dire le Bas-Canada (Québec) a payé une partie de la dette du Haut-Canada (Ontario) et une partie de sa ligne de crédit. En 1852 seule la Québec Bank avait eu le droit de commander à la City Bank de faire frapper des pièces de monnaie pour commémorer la rébellion des patriotes de 1837. Sur un coté nous voyons un patriote et les écritures « province du Canada » et de l’autre coté l’effigie de l’époque et la date.

texte et photos: http://www.souverainetelasolution.com/argent1837.html

Banque du Peuple 
Cet édifice porte le nom de l’édifice de la Banque du Peuple, même si cette banque n’y logea que quelques mois.

Voici l’histoire :
La Banque du Peuple est fondée en 1835 par Louis-Michel Viger avec Jacob DeWitt et 10 autres associés, la société Viger DeWitt and Company qui vise à mettre fin au monopole qu'exerce la Bank of Montreal-BM sur le crédit dans le Bas-Canada ; cette société deviendra la Banque du Peuple en 1844.
Soupçonné d'avoir avancé de l'argent aux Patriotes, il est emprisonné pendant 9 mois pour haute trahison à la suite de l'insurrection de 1837. Emprisonné de nouveau pour une quarantaine de jours à la suite de l'insurrection de 1838

Ce sont les fonds de la Banque du Peuple qui servent à financer l'insurrection des Patriotes en 1837-1838. La clientèle de la banque était essentiellement francophone et c’était un exemple de réussite des Canadiens d’expression française dans le monde de la finance géré par des Anglais et des Écossais.

La fondation de la «Banque du Peuple» est un événement qui peut être regardé comme un indice du réveil de la puissance économique de la population française ; aussi faut-il beaucoup regretter que le succès de cette entreprise nouvelle ait été uniformément répandu au moyen d'appels directs et mesquins aux préjugés de races. Des Canadiens français ont construit des bateaux à vapeur pour lutter contre un monopole qui profitait sur le Saint-Laurent à un groupe de financiers anglais. Si petits et si peu confortables que fussent ces bateaux, on les regarda d'un bon œil à cause de leur supériorité essentielle de sécurité et de vitesse. Toutefois, on ne considérait pas cela comme suffisant à leur succès. On faisait des appels constants aux sentiments nationaux de la population française en faveur de l'encouragement exclusif à la " Ligue française ". Je me rappelle un journal français qui annonçait avec orgueil que le jour précédent les bateaux à vapeur de Québec et de La Prairie étaient arrivés à Montréal avec un grand nombre de passagers, tandis que les bateaux anglais en avaient eu peu. Par ailleurs, les Anglais en appelaient aux mêmes préjugés ; ils avaient l'habitude d'appliquer aux bateaux canadiens les épithètes de «Le Radical», «Le Rebelle» et «Le Déloyal».


La construction de du nouveau siège social de la Banque du Peuple débute en 1892 par les architectes Perrault, Mesnard et Venne dans le style renaissance italienne. D’ailleurs, le bâtiment est recouvert d’un toit en verre ce qui représentait une grande nouveauté pour l’époque.
Cependant, en 1895, quelques mois à peine après l’achèvement des travaux de construction de l’édifice à 57, sur la rue Saint-Jacques, la banque suspend ses activités et ferme ses portes.
Le caissier J. S. Bousquet s’enfuit vers les États-Unis. En effet, il a d’abord démissionné, mais c’est après qu’il ait entrepris son voyage qu’on lui reproche d’avoir consenti des prêts non garantis. Au total la valeur de ces crédits est de 1 500 000 dollars, l’équivalence de cent millions ou plus en dollars d’aujourd’hui. Quand la nouvelle est connue, les clients se ruent sur la banque en essayant de retirer leurs économies. La Banque s’effondre en trois jours.
À la suite de la fermeture de la banque en 1895, plusieurs entreprises canadiennes-françaises seront entraînées dans sa chute. De longues batailles juridiques et politiques suivent. Finalement, la banque remet 75 % de la valeur des dépôts aux épargnants.
En 1897, la Banque du Peuple rouvre ses portes sous l’appellation la Banque d’Hochelaga qui disparaît presque immédiatement.
Banque du Peuple
Bon, l’édifice survit et grâce à son emplacement au Vieux-Montréal et à sa magnifique façade de pierre, il est classée monument historique en 1975.
L’adresse de la Banque du Peuple: 57, la rue Saint-Jacques

Texte er photo: http://grandquebec.com/montreal-touristique/banque-du-peuple/

1 commentaire:

  1. Sur mon 2 sous de 1837, il est écrit Bank Token 1837, est il de plus value que les autres banques ??

    RépondreSupprimer

Faire un don

Vous aimez les publications des Patriotes de Chénier, Appuyez-nous en faisant un don,
Le don servira à la promotion de notre histoire par des montages vidéos, montages infographiques. Tirage d'objets en lien avec notre histoire et beaucoup plus. Merci de contribuer à la restauration de la mémoire de nos ancêtres, en la faisant revivre dans notre vie quotidienne.

Les Patriotes de Chénier sur Facebook

Les Patriotes de Chénier sur Facebook
Les patriotes de Chénier sont un regroupement militant composé de jeunes indépendantistes voués à la défense des intérêts du peuple québécois. Nous avons à coeur la mémoire des patriotes de 1837-1838.