mercredi 25 janvier 2012

J'aime ma langue dans ta bouche

Pour l’amour de ma langue
Amusant, poétique, engagé ….

Vous aimez le français ? "J'aime ma langue dans ta bouche" est un spectacle original qui met en scène des artistes québécois.

Les billets sont en vente au 82, rue Sherbrooke Ouest, Montréal (514-843-8851 et 514-835-6319) et en ligne au Mouvement Québec français.


Ce spectacle commencera à midi au Lion d'Or pour se terminer à minuit. 
Il y a deux catégories de billets :
De midi à 17 h : prix d'entrée 10 $
De 18 h à minuit : prix d'entrée 10 $
 
Événement Facebook


OBTENEZ UN BILLET GRATUIT POUR LE SPECTACLE  
« J'AIME MA LANGUE DANS TA BOUCHE » !

En venant faire, d'ici le 2 février, deux (2) soirées d'appels téléphoniques dans nos locaux, vous obtiendrez un billet gratuit pour le spectacle du 4 février prochain, mettant en scène, entre autre, Boucar Diouf, Imane, Luc Picard, Christian Bégin, Karim Akouche, Paul Piché, Denis Trudel

Pour confirmer votre disponibilité et ainsi obtenir votre billet, communiquez avec Philippe Perreault au 514 835-6319, ou par courriel au permanence@montrealfrancais.org
Les Jeudis culturels de la SSJB présente 
Le Poète souligné : Gaston Miron


Admission générale : $8

« Le poète souligné» est une nouvelle soirée poétique dans laquelle on rend hommage à un grand poète québécois. Chaque poète invité récite à tour de rôle leurs propres compositions ainsi qu’un extrait de l’oeuvre du poète souligné. On termine le tout avec une chorale de poète. Bien sûr, un micro libre permettra aux auditeurs de nous livrer aussi leurs poésies.
L’animateur et poète Martimots sera accompagné des poètes suivants : Benoit Ponton; Amélie Prévost; France Bonneau; Yvon Jean; Vézir; Gabriel Duchesneau.
Événement Facebook


Au Québec, les contribuables déboursent 6 milliards $ 
pour MOINS DE 600 000 anglophones.

« Les services gouvernementaux anglicisent le Québec aux frais de toutes les régions, il faut que ça change! » : http://www.irec.net/upload/File/anglaisfranci_aisnovembre2011.pdf

Hydro-Québec fait volte-face, Robert Dutrisac, Le Devoir, 21 janvier 2012 ;

Hydro-Québec chapeaute un congrès entièrement en anglais à Montréal
, Robert Dutrisac, Le Devoir, 19 janvier 2012 ;
Le maire Gendron ne veut pas se conformer à la loi 101, Denis Bourbonnais, Journal St-François, 18 janvier 2012.

mercredi 18 janvier 2012

5 Patriotes furent pendus le 18 janvier 1839

Pierre-Théophile Decoigne (1808-1839):
Pierre-Théophile est né le 13 mars 1808 à Saint-Philippe-de-Laprairie, fils de Louis Decoigne et Marguerite Bezeau.
Il épouse Mary McCabe, une américaine, à Napierville, le 16 octobre 1832, ils auront 2 enfants.
Il est d'abord hôtelier à Napierville, puis admis notaire le 6 octobre 1837.
Avec ses frères, Louis-Mars et Olivier, il participe à plusieurs manifestations entre autres les Assemblés publics tenus au cours de l'année 1837. Il prend une part active aux charivaris contre les employés du gouvernement. Decoigne, est perçu comme un chefs dur, décidé, extrémiste et redouté.
Il a joué rôle important au niveau du recrutement des troupes patriotes.
Son influence était importante et il aimait prendre les devants.
Membre des Frères Chasseurs, Decoigne est choisi par les patriotes de son voisinage comme capitaine le 3 novembre 1838.
Il est sous les ordres de Cyrille-Hector Octave Côté et Julien Gagnon.
Il fut chargé de commander l'avant-garde qui surveillait les troupes de l'Ile aux Noix.
Le 9 novembre 1838, il participe à la bataille d'Odelltown. À cette bataille il se fait remarquer pour sa bravoure et son courage. Après la défaite, il tente de se réfugier aux États-Unis.
Il est capturé près de la frontière le 11 novembre et incarcéré à la prison de Montréal le 14 novembre.
Il est jugé par une cour martiale et pendant son procès aucun témoin ne peut lui reprocher quoi que ce soit. Pourtant il est condamné à la pendaison. Il est pendu le 18 janvier 1839, à Montréal.
Il était alors âgé de 30 ans. Dès le 14 avril, tous ses biens furent vendus. En 1852, sa femme reçu une indemnité.
http://www.biographi.ca/fr/bio/decoigne_pierre_theophile_7F.html

François-Xavier Hamelin (1817-1839) :
Cultivateur, Hamelin devint lieutenant dans l'armée de la résistance.
Il a pris une part active dans le combat au cours duquel Walker fut abattu, et il est mort pendu à l'âge de 23 ans. (d'autres disent 18 ans), le 18 janvier 1839.

Joseph-Jacques Robert (1784-1839):
Un cultivateur de 54 ans qui a été capitaine dans la milice, pour devenir commandant de l'armée de la résistance. Marié et père de cinq enfants, il est mort par pendaison le 18 janvier 1839.

Ambroise Sanguinet (1799-1839):
Cultivateur, marié et père de deux enfants, Sanguinet, âgé de 38 ans, a été pendu le 18 janvier 1839, à neuf heures du matin. Il habitait Saint-Philippe et était devenu capitaine dans la résistance.
Il appartenait à une famille « ruinée et volée par le tyran Craig » (Joseph Costisella).

 

Charles Sanguinet (1802-1839) :  
Cultivateur à Saint-Philippe également et lieutenant dans la résistance.
Il était le frère d'Ambroise et est mort à la potence, le 18 janvier 1839, à l'âge de 36 ans.



Entre le 8 décembre 1838 et le 15 février 1839, 
une vingtaine de Patriotes ont été pendus.

mardi 17 janvier 2012

Le Jour du Drapeau 21 janvier 2012


Le 21 janvier prochain, 
Le Comité du Fleurdelisé de la SSJB de Montréal 
vous invite à participer aux activités liées au Jour du Drapeau.  
Pour ce faire, la SSJB a besoin de nombreux participants pour mener à bien ce projet. C'est dans ce cadre que nous faisons appel à votre solidarité. Le programme comporte deux principales activités qui s’enchaîneront l'une à la suite de l'autre.
Activité dans le métro à 10h30 : 
Des drapeaux seront distribués à la sortie du métro Berri-UQÀM
Les braves participants feront une distribution populaire du drapeau. 
Le départ se fera à 10h30 à la pastille centrale du métro Berri-UQÀM.

Marche du drapeau à 12 h15 : 
Le départ est fixé à 12h15 à la station Berri-UQÀM
au Parc Émilie-Gamelin (coin des rues Berri et Sainte-Catherine) 
avec, comme point de rassemblement final, le Parc Camille-Laurin situé en face du siège social de la SSJB.La journée se terminera au siège social de la SSJBM au 82, rue Sherbrooke ouest par la tenue d’un goûter.

Pour ajouter à votre confort, nous vous suggérons de vous vêtir chaudement et d’apporter de l'eau et un léger casse-croûte.

Pour obtenir la programmation détaillée de cette journée, vous êtes invité à téléphoner au 514-843-8851 ou, encore, à consulter le site www.ssjb.com.
Le Comité du Fleurdelisé

Évènement sur Facebook 




Le Fleurdelisé
Le 21 janvier 1948, le fleurdelisé prenait la place du Union Jack, drapeau britannique, au sommet de la tour centrale de l’Assemblée nationale. Par décret, le gouvernement du Québec lui avait accordé, le matin même, le statut de drapeau officiel du Québec. C’est pour souligner cette cérémonie que le 21 janvier a été décrété le jour du Drapeau.

Le drapeau représente l’un des plus puissants moyens de communication d’une nation. De tout temps et dans toutes les civilisations, il a été un élément d’identification permettant de reconnaître les siens, d’attirer l’attention, d’identifier une juridiction. Les gens sont sensibles et intéressés à tout ce qui touche leur drapeau, et c’est aussi vrai pour les Québécois.

À titre d’emblème national, le drapeau du Québec doit être déployé de façon officielle par une institution publique ou un établissement relevant de l’Administration gouvernementale afin de marquer son appartenance à cette dernière.

L’année 2012 correspond au 64e anniversaire du drapeau du Québec.


texte : Drapeau et symboles Nationaux

lundi 16 janvier 2012

Semaine de la Souveraineté 2012 à l'UdeM

Description
Le Mouvement des étudiants souverainistes de l'Université de Montréal (MÉSUM) vous invite, dans le cadre de la semaine de la souveraineté, à une série de conférences qui se tiendront entre le 17 et le 26 janvier prochain dans le Pavillon Jean-Brillant.
  

le 17 janvier au B-2305
Amir Khadir, porte-parole de Québec Solidaire

le 19 janvier au B-3260
Patrick Bourgeois, président du RRQ


le 23 janvier au B-2305
Pauline Marois, chef du Parti Québécois

le 24 janvier au B-2305
Jean-Martin Aussant, chef du nouveau parti Option nationale


 
le 25 janvier au B-2325
 Denis Trudel (acteur, porte-parole du mouvement Montréal français et récipiendaire du prix "patriote de l'année" en 2011)

 Pierre Curzi (député indépendant et ex-député du PQ)

 
le 26 janvier au B-2325 
Daniel Paillé, nouveau chef du Bloc Québécois

Toutes les conférences auront lieu de 11h40 à 12h40. 
De plus, il y aura une période de questions à la fin de chacune. 
Au plaisir de vous y voir.

L'équipe du Mésum, mesumtl@gmail.com


Évènement su Facebook 

jeudi 12 janvier 2012

Une statue de bronze en l’honneur de Louis-Joseph Papineau

Saint-Denis-sur-Richelieu
Gilles Rhéaume, ancien président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Bernard Roy, président du Comité du Mémorial Louis-Joseph Papineau, l'ancien premier ministre Bernard Landry, le député de Verchères-Les Patriotes Stéphane Bergeron, le maire de Saint-Denis Jaques Villemaire, le trésorier du comité Pierre Pétrin et Onil Perrier, président de la Société d'histoire des Riches-Lieux.
L'Œil Régional

Le CMLJP souhaite ériger une statue en bronze sur socle, d'une hauteur de huit pieds, représentant Louis-Joseph Papineau de la tête aux pieds. Les donateurs d'une somme de plus de 1000 $ auront leur nom gravé sur une plaque. De plus, tous ceux ayant fait un don verront leur nom inséré dans un cylindre à l'intérieur du monument.
Les gens qui veulent contribuer peuvent faire un chèque à l'ordre de la Fondation Saint-Denis (599, chemin des Patriotes, Saint-Denis-sur-Richelieu, J0H 1K0).
La statue de bronze du Patriote Louis-Joseph Papineau sera érigée à Saint-Denis-sur-Richelieu, possiblement d’ici la fin de l’année. Le monument de 2,4 mètres sera installé sur le bord de la rivière Richelieu, au cœur du quai municipal, qui sera réaménagé dans les prochains mois.
Ce projet d’envergure nationale ne pouvait mieux tomber pour la municipalité de Saint-Denis, qui célébrera tout au long de l’année le 175e anniversaire de la victoire des Patriotes de 1837-1838.
Un comité verra à amasser les 100 000 $ nécessaires à la conception de l’œuvre qui portera la griffe du sculpteur Jules Lasalle. Pour ce faire, les membres du comité pourront compter sur l’aide de nombreux et prestigieux coprésidents d’honneur, dont le député Stéphane Bergeron, l’ancien premier ministre Bernard Landry, la chef du Parti québécois Pauline Marois et l’animateur Gilles Proulx.
Pour l’ancien premier ministre Bernard Landry, l’érection d’un monument au nom de ce héros québécois est primordiale. Il a rappelé, lors d’une conférence de presse tenue mardi, que la victoire des Patriotes est un «moment profondément marquant de l’histoire du Québec et de la démocratie».
Rappelons que Louis-Joseph Papineau, à la tête du Parti patriote, a lutté pour une réforme constitutionnelle et pour la démocratisation du système politique du Bas-Canada. Il est décédé en 1871, à l’âge de 85 ans.
La Fondation Saint-Denis émettra un reçu d’impôt pour tout don de plus de 100 $. Les contributeurs de plus de 1000 $ verront leur nom gravé sur une plaque.

MontérégieWeb

Papineau et Saint-Denis-sur-Richelieu
Louis-Joseph Papineau a été député durant 28 ans et président de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada pendant 22 ans. Il a été chef du Parti Patriote et a pris le leadership du mouvement de contestation populaire de 1837-1838.
Saint-Denis-sur-Richelieu a toujours été une ville importante pour Papineau, puisque sa mère, Marie-Rosalie Cherrier, y est née. Une grande partie de sa famille habitait de plus la région.
À la suite de l'émission d'un mandat d'arrestation contre lui, en 1837, Papineau se réfugia chez son ami Wolfred Nelson, à Saint-Denis-sur-Richelieu. Environ 1000 soldats britanniques furent alors envoyés pour l'arrêter, mais se butèrent à l'opposition des Dionysiens. Leur résistance victorieuse est passée à l'histoire.
« Les Patriotes ont payé lourdement pour nous donner la démocratie et l'indépendance. Ils auront gagné la démocratie. L'indépendance est encore à faire et c'est par la démocratie qu'on la fera », souligne Bernard Landry, ajoutant avoir souvent été inspiré par Papineau durant sa carrière.   
source du texte : Vallée-du-Richelieu Express.ca 


Mémorial Louis-Joseph-Papineau sur FB

 

Évènement Fb: 

 

 

mardi 3 janvier 2012

Rassemblement : La Sainte-Flanelle en français!


Le président de Mouvement Québec français, Mario Beaulieu, le porte-parole du Mouvement Montréal français, Denis Trudel, se joignent à Mathieu Séguin Gionet, initiateur de l'événement pour inviter les Québécois et Québécoises à faire savoir aux dirigeants et propriétaires du club de hockey Les Canadiens leur opposition à la politique d'anglicisation de l'équipe montréalaise en manifestant de façon pacifique à l'occasion de sa prochaine partie à domicile. Nous remettrons des drapeaux du Québec aux partisans du Canadiens qui, en les agitant pendant la partie de hockey, pourront ainsi faire connaître leur opinion. 

Cette semaine, on nous annonce l'embauche d'un entraineur unilingue anglophone à la barre du Canadien. C'est sans compter que le nombre de joueurs québécois y évoluant est ridiculement bas, l'équipe ne met aucune pression sur ses joueurs et employés pour que ceux-ci apprennent la langue nationale, la musique jouée lors des parties au Centre Bell est presque exclusivement en anglais et l'animation qui y est totalement bilingue. C'est fou, lorsqu'on paye pour aller voir le Canadien au Centre Bell, on se croirait à Ottawa! Ce manque de respect envers l'identité nationale de ses partisans en est devenu enrageant!

Le Canadien est l'équipe des Québécois. La langue nationale du Québec est le français (et non pas le bilingual). Montréal n'est pas une Cité-État, c'est la métropole d'un État unilingue francophone.

Le Canadien étant l'une des institutions les plus importantes au Québec, un rassemblement citoyen se tiendra près du Centre Bell le samedi 7 janvier prochain. À 16h30, nous nous réunirons sur la Place du Centenaire, endroit rendant hommage à plusieurs des joueurs les plus importants de l'histoire de la formation. Des noms? Richard, Béliveau, Lafleur, Roy. Nous manifesterons donc notre mécontentement avant la venue au Centre Bell d'une équipe au visage tristement plus représentatif de ce que nous sommes que la Sainte-Flanelle, c'est-à-dire le Lightning de Tampa Bay. Nous remettrons des drapeaux du Québec aux partisans du Canadiens qui, en les agitant pendant la partie de hockey, pourront ainsi faire connaître leur opinion

Nous voulons que cette équipe de hockey, que nous avons adopté et qui nous a rendu fier tout au long de son histoire, redevienne une équipe qui représente concrètement ce que nous sommes, c'est-à-dire le seul État francophone en Amérique du Nord. Nous devons nous faire voir et entendre. Nous devons nous lever (en français)!

Faire un don

Vous aimez les publications des Patriotes de Chénier, Appuyez-nous en faisant un don,
Le don servira à la promotion de notre histoire par des montages vidéos, montages infographiques. Tirage d'objets en lien avec notre histoire et beaucoup plus. Merci de contribuer à la restauration de la mémoire de nos ancêtres, en la faisant revivre dans notre vie quotidienne.

Les Patriotes de Chénier sur Facebook

Les Patriotes de Chénier sur Facebook
Les patriotes de Chénier sont un regroupement militant composé de jeunes indépendantistes voués à la défense des intérêts du peuple québécois. Nous avons à coeur la mémoire des patriotes de 1837-1838.