mardi 13 mai 2014

Journée Nationale des Patriotes à Vaudreuil

Journée Nationale des Patriotes à Vaudreuil,
Lundi le 19 mai 2014
à l'Église historique Saint-Michel de Vaudreuil,
414 Saint-Charles Ave, Vaudreuil-Dorion. 

Hommage à Lionel Groulx qui réhabilita les Patriotes
Devant la maison de Lionel Groulx.
une croix construite par son grand-père
(cette croix est une réplique exacte de l'originale)

Croix de bois de cèdre peinte en blanc,
extrémités rainurées à quatre faces arrondies, axe ornementé.
Figuration:  Axe: Blason avec fleur de lys et Sacré-Cœur.
           Hampe: Banderole avec texte de Jacques-Cartier



 Ornementations: Peintes en bleu avec dorure.
Date de fabrication: 2008
Artisan: Yvon Felx

Occupants: Sophie Bergeron et Marc Castonguay (propriétaire)
avec M. Yves Saint-Denis & M. Gilles Rhéaume (V.P. APAF)
  
Les membres du comité de la croix des Chenaux:
Sophie Bergeron, Marc Castonguay, André Leroux,

François Leroux et Robert Payant.
 
Le Phare
Dans le labyrinthe de la nuit, une croix s'élève sans bruit.
Une flamme surgit emportant le passant vers l'infini.
Subsistent la mémoire et un jardin fleuri, puis un bon matin,
arrive au loin...la caresse du souffle divin.

Robert Payant

La Maison où a grandi Lionel Groulx.
150, Chemin des Chenaux, Vaudreuil-Dorion


M. Yves Saint-Denis, président de l'APAF
nous parle de Lionel Groulx.

Les Rapaillages - Lionel Groulx


Charles-Ovide Perrault, 
député de Vaudreuil mort au champ d'honneur.
Le  23 novembre 1837, lors de la célèbre bataille de Saint-Denis, la conduite de Perrault est controversée chez les historiens. Quoi qu’il en  soit, pendant l’affrontement, il est retranché avec Nelson et d’autres insurgés dans la grande maison Saint-Germain. Vers 11 h 15, voyant des guetteurs patriotes, retranchés dans une bâtisse voisine, s’exposer inutilement devant l’ennemi, Perrault prend l’initiative (ou reçoit l’ordre de son chef) d’aller les avertir du danger. S’élançant par la porte, il s’écroule après à peine quelques pas, mortellement blessé. D’après Fauteux, il est frappé de deux balles: l’une au talon et l’autre à l’abdomen. Il se traîne alors jusqu’à la maison Deschambault, où une vieille femme le soigne. Durant la bataille, un boulet perce le toit de la demeure et tombe près de son lit. Puis, dans la soirée, le curé Demers, de Saint-Denis,
retrouve le député de Vaudreuil qui le reconnaît. Lorsqu’on lui apprend la victoire de ses compatriotes, il répond: «Dieu soit béni ! Je ne regrette pas d’avoir sacrifié ma vie pour la liberté de mon pays»
Il meurt à Saint-Denis dans la nuit du 23 au 24 novembre 1837, à peine âgé de 28 ans. En raison de sa témérité ou d’un ordre imprudent de son chef, il est le seul chef patriote à être tué au sud du Saint-Laurent.
Il est inhumé le lendemain, à Saint-Antoine, dans le caveau de l’église paroissiale.




Messe, musique, discours patriotiques et visite au Cimetière

 

 Sous les auspices de la SNQ du Suroît affiliée au MNQ.

Le Comité des Patriotes de St-Philippe, l'APAF, la section Ludger Duvernay de la SSJB-M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Faire un don

Vous aimez les publications des Patriotes de Chénier, Appuyez-nous en faisant un don,
Le don servira à la promotion de notre histoire par des montages vidéos, montages infographiques. Tirage d'objets en lien avec notre histoire et beaucoup plus. Merci de contribuer à la restauration de la mémoire de nos ancêtres, en la faisant revivre dans notre vie quotidienne.

Les Patriotes de Chénier sur Facebook

Les Patriotes de Chénier sur Facebook
Les patriotes de Chénier sont un regroupement militant composé de jeunes indépendantistes voués à la défense des intérêts du peuple québécois. Nous avons à coeur la mémoire des patriotes de 1837-1838.